Génétiques

Les maladies peuvent avoir des causes multiples, des origines différentes.

Concernant les facteurs physiques, il n'est pas question de négliger les aspects génétiques qui sont habituellement retenus par nos scientifiques. Les empreintes héréditaires inscrites sur la descendance sont parfaitement évidentes, tout au moins, sur le plan physique.

 

Mais faut-il en conclure pour autant que certaines maladies soient héréditaires ?

Il est plus vraisemblable de considérer que certaines défaillances sont transmises génétiquement, il serait préférable de parler alors d'un "terrain à risques" dans l'héritage génétique, c'est-à-dire, d'une faiblesse organique identique à celle du père ou de la mère, mais sans oublier que l'esprit incarné a sa propre personnalité et qu'il a conçu lui-même son corps avec le matériau génétique qui était à sa disposition.

 

Il a pu alors, selon l'état de son esprit, transcender des aspects génétiques défavorables, ou à l'inverse les aggraver par l'angoisse du retour.

 

La génétique physique, a certes une importance, qu'il faut considérer en terme de terrains favorables ou à risques, mais en aucun cas, il ne faudra oublier l'apport psychique de l'esprit qui se réincarne.

 

Le développement de l'individu est fonction de l'esprit qui véhicule une personnalité façonnée par tout son vécu antérieur. Le matériau génétique est utilisé par l'esprit avec plus ou moins de difficulté mais deux autres formes de génétique sont bien davantage déterminantes, celles faisant intervenir l'esprit et le périsprit.

 

 

« Dans l’élaboration du corps, au moment de la réincarnation, l'influence des antériorités, de votre nature spirituelle, sera de 70 %. Nous resterons à 30 % pour l’héritage génétique. Ce propos est prudent, incomplet et encore à définir. L'héritage génétique n'est pas à nier, il existe. Cependant la force de l'esprit est la force dominante. Pour chaque individu, il faudrait savoir établir une variation aux proportions indiquées et nous entrons là dans la complexité de l'équilibre "esprit – matière". »

Message de l'esprit de Gabriel Delanne en 1992.

Les esprits définissent

trois sortes de génétiques :

– La génétique spirituelle

– La génétique périspritale

– La génétique physique

 

La génétique spirituelle est la "Genèse ou histoire de l'esprit". Chaque esprit a son histoire, son évolution, et son présent, il est le résultat de cette histoire, de cette genèse.

 

À l'intérieur de cette genèse spirituelle, existe simultanément l'histoire du double semi-matériel, ou périsprit.

Le périsprit a la faculté naturelle de mémoriser au niveau des cellules qui le composent, d'enregistrer l'ensemble des événements les pires comme le meilleurs, vécus dans toutes ses incarnations, additionnées les unes aux autres.

 

Cet enregistrement, cette mémoire  concerne aussi la vie de l’esprit entre chaque incarnation, c'est-à-dire la vie dans l'au-delà.

La mémoire contenue dans la nature périspritale accompagne l'esprit qui se réincarne.

La chair alors reçoit cette mémoire, et peut directement s'en retrouver perturbée si des traumatismes ressurgissent dans le développement de l'embryon, mais aussi dans le développement du corps physique après la naissance.

C'est ce que les esprits nomment la génétique périspritale.

 

La troisième forme de génétique est la génétique physique, celle qui se transmet par les gènes familiaux, sans rapport avec les vies antérieures.

Thérapies Spirites

© 2017 par Cercle spirite AllanKardec. Créé avec Wix.com

  • w-facebook
  • https://www.youtube.com/user/CercleS